Bypass Repeated Content

Un monument à l’amour éternel

Chapelle funéraire du Wurtemberg

Chapelle funéraire du Wurtemberg, Vue aérienne; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende
Un monument à l’amour éternel

Chapelle funéraire du Wurtemberg

La chapelle funéraire du Wurtemberg (Grabkapelle auf dem Württemberg) a été érigée par le roi Wilhelm Ier en guise de preuve d’amour éternel envers son épouse Katharina décédée prématurément. Elle est considérée par de nombreux amoureux comme le site le plus romantique du Land, avec une vue imprenable sur Stuttgart.

La chapelle funéraire du Wurtemberg a été construite entre 1820 et 1824 sur un site dégagé au-dessus de la vallée du Neckar. Le roi Wilhelm a délibérément choisi l’emplacement symbolique de l’ancien château ancestral des ducs de Wurtemberg pour son mémorial. C’était également l’un des endroits préférés de sa reine décédée.

 

Chapelle funéraire du Wurtemberg; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

À la place de l’ancien château ancestral des ducs de Wurtemberg se dresse aujourd’hui la chapelle funéraire de Rotenberg.

« Die Liebe höret nimmer auf »

« L’amour ne meurt jamais » : cette inscription au-dessus de l’entrée principale est pareille à une promesse faite par le roi Wilhelm Ier lors de la construction de la chapelle funéraire.  Après la mort subite de son épouse, la reine Katharina, le 9 janvier 1819, le roi Wilhelm fit démolir le « château de Wirtemberg » et lança un concours pour la construction de la chapelle. Il opta pour le projet de l’architecte de la cour Giovanni Salucci. Plus tard, le roi et sa fille aînée Marie Friederike Charlotte von Württemberg y trouvèrent également leur dernière demeure. La tombe de sa deuxième fille Sophie est restée vide, car elle a épousé le roi des Pays-Bas et été inhumée à Delft.

Chapelle funéraire du Wurtemberg; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Rappelant le panthéon romain, la chapelle funéraire s’élève au-dessus de la tombe royale.

Un mausolée monumental

La chapelle funéraire de Rotenberg est, avec le château de Rosenstein, l’un des exemples les plus remarquables de l’architecture classique de la région de Stuttgart. Le bâtiment circulaire réalisé par Giovanni Salucci avec du grès local, doté de trois portiques à colonnes et de perrons, fait clairement écho au panthéon de Rome. Surmonté d’une coupole, l’intérieur entièrement blanc avec ses colonnes et les statues colossales des quatre évangélistes témoigne des formes austères et classiques de son temps. La chapelle sert toujours de lieu de culte orthodoxe russe avec iconostase. Au sous-sol se trouve la crypte avec le sarcophage double du couple royal et le sarcophage simple de la fille, fait du marbre de Carrare le plus fin.

 

Chapelle funéraire du Wurtemberg; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Günther Bayerl

La maison des psalmistes (à gauche) et le presbytère font partie de l’ensemble.

Le salut de l’âme du défunt doit être préservé par des prières d’intercession et des chants réguliers. Pour ce faire, Giovanni Salucci a réalisé deux autres bâtiments au pied de la chapelle funéraire : le presbytère, dans le style d’une villa toscane, a été conçu pour être la résidence du pasteur orthodoxe russe. Il abrite aujourd’hui le centre d’accueil des visiteurs. Juste à côté du presbytère, la maison des psalmistes abrite les chanteurs et le personnel.